L'ÉCRITOIRE SÉGALINE

                                                  service d'aide à la rédaction


 

Damned, je suis patron!

Jeudi 2 Décembre 2010

Hier mardi j'ai été invitée à venir participer au 3e Forum des entrepreneurs qui se déroulait à Figeac. C'est le cabinet de conseil en gestion auprès duquel j'avais suivi une formation éclair, payée par le Pôle-Emploi, qui m'avait demandé de venir témoigner lors d'une conférence sur les services à la personne et de faire part de mon expérience de créatrice d'entreprise. Bon j'en vois qui rigolent mais n'empêche que je suis bel et bien chef d'entreprise, si si. Et qui plus est je suis extrêmement polyvalente puisque j'ai la multiple casquette de PDG, secrétaire, employée, comptable, et je crois même que j'ai des actions dans la boîte: si c'est pas être patron ça. Certes mon entreprise est bien trop minuscule pour pouvoir relancer la consommation ou créer des emplois et je ne serai par conséquent jamais dans les bonnes grâce de Sarkozy: ça c'est quand même le bon côté des choses. Bref pour en revenir à cette manifestation à laquelle je suis allée un peu à reculons non par crainte de n'avoir rien à dire mais à cause des conditions météo déplorables (je suis partie sous des brouillards givrants, j'ai trouvé la neige et suis arrivée sous la pluie) je me suis retrouvée une fois passées les portes plongée en apnée dans le monde de l'entreprise, un monde auquel je suis toujours étrangère même si j'en dirige une : ballets de costumes-cravates et tenues chics dans les allées, poignées de mains très professionnelles à tous les coins de stands, j'ai été présentée à des tas de gens qui me semblaient correspondre parfaitement  aux clichés que je me faisais des décideurs de tous poils. J'ai dû parler au micro devant une salle comble...20 personnes au plus, toutes en train de nourrir le projet alléchant de créer leur propre entreprise et de devenir leur propre patron. Je les ai fait sourire un peu en déplorant, pour la présentation de mon activité d'écrivain public, de n'avoir encore jamais eu de lettre d'amour à écrire. Par contre quand je leur ai annoncé que j'avais fait un bénéfice record de 680€ cette année il m'a semblé voir quelques mines déconfites dans l'assistance. Curieux, non?

Enfin en tous cas c'était une expérience toujours bonne à prendre, même si je ne crois pas que cela ait été un tremplin pour moi comme me l'avait annoncé mon conseiller en gestion. Je n'attends pas de retombées fracassantes, mais ça m'a permis de faire un petit détour « ailleurs » que dans mon petit monde, ça n'est pas déplaisant.

Partagez sur les réseaux sociaux

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !